COVID-19

COVID-19 : Suspension du transport de marchandises en provenance du Royaume-Uni vers la France pour 48h

La frontière avec le Royaume-Uni est fermée "jusqu'à nouvel ordre"

La France a suspendu le 20 décembre 2020 à minuit tous les déplacements en provenance du Royaume-Uni, « y compris liés aux transports de marchandises, par voie routière, aérienne, maritime ou ferroviaire », et ce, pour 48 heures.

Une variante du virus SARS-CoV-2 de la maladie COVID-19 a été détectée au Royaume-Uni. Connue depuis le mois de septembre parmi environ 12 000 mutations enregistrées, cette souche n’avait jusqu’ici pas fait l’objet d’alerte particulière de la part des virologues qui suivent les évolutions du virus.

« Seul le fret non accompagné sera donc autorisé. Les flux de personnes ou de transports en direction du Royaume-Uni ne sont pas concernés », a précisé Matignon.

Une nouvelle variante du virus SARS-CoV-2 de la maladie COVID-19 a été détectée au Royaume-Uni

Le ministère britannique des Transports a précisé mardi soir que "tous les chauffeurs de poids lourds, indépendamment de leur nationalité, devront se soumettre" à un dépistage (antigénique) livrant un résultat en environ 30 minutes pour pouvoir traverser la Manche vers la France.

Le gouvernement a décidé la suspension à compter du 20 décembre à minuit pour une durée de 48 heures, de tous les déplacements de personnes, y compris liés aux transports de marchandises, par voie routière, aérienne, maritime ou ferroviaire en provenance du Royaume-Uni. Seul le fret non accompagné sera donc autorisé. Les flux de personnes ou de transports en direction du Royaume-Uni ne sont pas concernés.

"Ce délai de 48 heures va permettre deux objectifs :

  • Ouvrir un temps de coordination entre les Etats membres de l’Union européenne afin de définir une doctrine commune sur la régulation et le contrôle des flux en provenance du Royaume-Uni ;
  • Préparer opérationnellement une réouverture sécurisée des flux en provenance du Royaume-Uni à partir du 22 décembre, et qui s’appuiera sur un dispositif de test obligatoire au départ ;
  • Nous veillerons particulièrement à la situation spécifique des ressortissants français qui ont prévu de rentrer en France pour passer les fêtes de fin d’année en famille. Nous les incitons d’ores-et-déjà à prendre leurs dispositions pour réaliser un test PCR dans les prochains jours.

Par ailleurs, l’Organisation mondiale de la Santé ayant précisé par ailleurs que cette mutation circulerait assez fortement en Afrique du Sud, le CDSN a décidé de classer, dès demain, ce pays dans la catégorie de ceux soumis à un test obligatoire avant embarquement.


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Mentions légales